Vivaldi, c’est quoi donc au juste ?

Vaste question, d’autant qu’elle n’a rien à voir avec Vivaldi 🙂

product_icon_128@2xVivaldi, c’est tout d’abord une société, Vivaldi Technologies, une petite startup norvégienne dont le siège est à Oslo et qui dispose d’agences en Islande et aux États-Unis.
Fondée par Jon Stephenson von Tetzchner et Tatsuki Tomita, respectivement ancien fondateur/PDG et ancien directeur Asie/Japon d’Opera Software, Vivaldi Technologies compte 25 employés à ce jour, dont plusieurs anciens développeurs/designers d’Opera Software.

Le site officiel est https://vivaldi.com.

 

Vivaldi, c’est aussi un ensemble de services en ligne, Vivaldi.net, créé pour combler le manque lié à la fermeture de My Opera.
Vivaldi.net offre ainsi le même genre de services communautaires dont une plateforme de blogs, des forums, des hébergements d’albums photos, un système de discussions internes et de gestions d’amis/groupes. Un service de messagerie électronique complet (5Go en POP/IMAP/SMTP/Webmail/CalDAV/CardDAV) est aussi proposé gratuitement et sans contrepartie (ni pub, ni traceur).
Les serveurs sont localisés en Islande et la politique de respect de la vie privée est des plus sympathique.

vivaldinet

Page d’accueil, sur fond de geiser islandais, de la communauté Vivaldi.net. L’inscription y est gratuite et non intrusive.

webmailvivaldinet

Aperçu du nouveau webmail de Vivaldi.net, lisible avec ses trois panneaux verticaux. Un fond clair est disponible en option.

 

Enfin, et surtout, Vivaldi est le nom d’un nouveau navigateur Web, créé depuis début 2014 dans le but de pallier la disparition de la suite Internet Opera Desktop (1994-2013), suite à la décision d’Opera Software d’abandonner son moteur de rendu Presto en faveur de Blink/Chromium et de reconstruire un simple navigateur extensible autour (Opera 15+).
Vivaldi est annoncée comme une future suite Internet, multi-plate-forme (Windows/MacOS/Linux), motorisée par Blink/V8, dotée d’un client de messagerie POP/IMAP/SMTP intégré, de fonctionnalités de navigation poussées et de possibilités de personnalisation pratiques, donc plutôt destinée aux utilisateurs avancés habitués aux nombreuses subtilités d’Opera 12. Vivaldi supportera aussi des extensions tierces au besoin. Une version mobile est prévue.

Download Vivaldi Today!

Une première version publique (1.0 Technology Preview 1) a été difusée le 27 janvier 2015. Elle aura été téléchargée 400000 fois en 8 jours et, depuis, de nombreuses versions de développement sont désormais diffusées régulièrement (base hebdomadaire) sur le blog de l’équipe de développement.

Après 3 versions bêta, la version 1.0 a été finalisée le 6 avril 2016. Les fonctionnalités sont déjà nombreuses et la stabilité n’a rien à envier aux performances d’ensemble, excellentes.

Quelques copies d’écran montrant la modularité de l’interface : Voir les ressources graphiques à jour sur vivaldi.com

Découvrez les fonctionnalités majeures de Vivaldi en images sur Vivaldi Tips ✌

7 Comments

mustapha

Bonjour,
Quel soulagement quand j’ai découvert vivaldi, moi qui pensait que presto était passé aux oubliettes …D’ailleurs je continues d’utiliser la 12.17 malgré les risques .Je vais installer et tester vivaldi sur le champ et j’espère qu’on fera un bon bout de chemin ensemble comme ce fut le cas avec opera. Grosse erreur je pense, et je ne suis pas le seul à le penser, opera n’est plus ce qu’il était après la 12.17. a bientot

Nickko

En fait Presto est bien passés au oubliettes. C’est Blink qui est à l’œuvre derrière Vivaldi comme pour Chrome et Opera désormais.

TCM

C’était super opera 12. Et je suis content de vivaldi que je découvre (re ?).

Le hic, c’est que ce n’est pas libre n’est-ce pas ? Du coup, on ne voit pas si il y a du code caché n’est-il pas ? C’est ce qui me freine à l’utiliser.

Pierre

Salut TCM, dis donc on te voit plus sur IRC 🙂
Oui, on est pas mal de nostalgiques d’Opera, et j’utilise encore un peu la védouze, pour mail, news, irc par exemple…
Vivaldi, comme Opera et beaucoup d’autres, est un logiciel propriétaire, oui… Mais on sait pourquoi et par qui il est fait !
Cependant, si cela ne suffisait pas pas à te faire lâcher les freins, le code source est disponible 🙂
Le C++ de Chromium modifié est téléchargeable sur https://vivaldi.com/source/ et le code de l’interface utilisateur en techno web est lisible, si tu veux t’en donner la peine, parmi les fichiers installés. Bonne lecture du code et @+ 😀


Pierre – Download Vivaldi Today!

Jean

Bonjour,
J’utilise Vivaldi depuis un moment mais j’ai eu la surprise dans les récentes versions de voir dans les paramètres (vie privée, gestion de l’IP WebRTC) impossible de décocher celui-ci donc obliger d’installer certaines extensions pour limiter les « dégâts », c’est normal cette impossibilité ? pourquoi donner l’illusion de pouvoir décocher cet item alors que dans les faits c’est impossible ? (version à jour, 1.4.589.38) merci

Pierre

Merci de ne pas utiliser les commentaires de cette page de présentation pour du support technique. Préférer nos forums ou les commentaires de l’article de blog concernant la version sur laquelle le problème apparaît. Je n’arrive pas à reproduire le problème avec les dernières snapshots. Il est peut-être causé par une des extensions installées.

Les commentaires sont clos.