Alors, cette 1.11, qu’est-ce qu’il y a dedans ?

Il a plein de morceaux de 1.10 évidemment, plein de bugs en moins mais, déjà, l’apparition de petites subtilités comme on les adore :

Sortie stable de la v 1.10

Depuis hier, Vivaldi est disponible en version 1.10.  Les deux principales nouveautés par rapport à la version précédente, comme le signalait Pierre dans ses derniers articles sont :

  • La possibilité de “docker” l’inspecteur à la page en cours. Amis développeurs, vous n’avez désormais plus d’excuse pour ne pas utiliser Vivaldi !
  • Les miniatures de la page de démarrage sont désormais personnalisables.

Enfin un navigateur qui prend la page de démarrage au sérieux

La page de démarrage est la première chose sur laquelle on tombe avant de naviguer sur le Web. C’est une très bonne raison pour exiger qu’elle soit soignée, riche en fonctionnalités et agréable à utiliser.

Chez Vivaldi, la page de démarrage est constituée de Speed dials affichant des miniatures représentant les signets. Plus fort encore, elle peut accueillir de multiples Speed dials accessibles sous forme d’onglets. Quoi de mieux pour organiser ses favoris ?

Mais revenons aux miniatures, la fameuse nouveauté…

Par défaut, Vivaldi génère une image de miniature lors de l’ajout d’un signet. Cette miniature est désormais modifiable : on peut y mettre une image personnalisée, voire même un GIF animé !

Autre opération cosmétique, le nombre de colonnes que peut accueillir un Speed dial est passé à 12 (au lieu de 7).

Speed Dial in Vivaldi

Inspecteur dockable

Cette fonctionnalité était très attendue par les développeurs. Auparavant, en effet, l’inspecteur s’ouvrait dans une fenêtre distincte, ce qui n’était pas forcément pratique (à moins d’avoir deux écrans !). Désormais, il peut s’attacher à la page en cours, sur le bas ou les deux côtés. Nota : il est désormais également possible de passer en mode vue mobile avec l’inspecteur (très utile pour développer un site responsive, et tester les différents affichages).

Docked devtools in Vivaldi

Autres nouveautés

Vivaldi ne serait plus Vivaldi s’il y avait aussi peu de changements entre les versions. Parmi les autres nouveautés, on peut citer :

  • La possibilité de trier les téléchargements (par nom, taille, date d’ajout, date de fin de téléchargement),
  • La possibilité d’afficher/de masquer les images depuis le menu “Affichage” ou via un raccourci clavier configurable,
  • Une amélioration des commandes rapides, de sorte que les utilisateurs puissent utiliser Vivaldi uniquement au clavier (navigation entre les onglets, recherche de termes, liste de filtres, etc.),
  • La configuration avancée de la liste déroulante associée à la barre d’adresse. Lorsque l’on commence à saisir quelque chose dans la barre d’adresse, il est désormais possible d’exclure l’historique ou les favoris (ou les deux !) des suggestions affichées dans la liste.

Téléchargement de Vivaldi

Bonne découverte !

Mais où en est donc la 1.10 ?

Elle est en voie de stabilisation, d’après les notes de version de la snapshot du jour qui corrige 3 régressions et un cas de plantage.

Depuis mon dernier article, la 1.10 a quand même beaucoup progressé au gré de 4 versions de développement pour lesquelles je n’ai pas eu le temps de rédiger un article. Récapitulons :

La build 838 du 9 mai proposait de laisser les extensions modifier la page de nouvel onglet, pour les utilisateurs voulant se passer du Speed Dial par défaut.

La version 845 du 15 mai a rendu plus simple la désactivation des images pour celles et ceux qui n’affichent pas la barre d’état : Un raccourci clavier/souris est disponible, ainsi qu’une entrée dans le menu « Affichage ».
La révision 856 du 29 mai était polarisée sur une amélioration des commandes rapides, avec entre autres, l’ajout des actions sur la page (Pages actions), le comptage des onglets ouverts et la recherche incluant les onglets fermés.

Les snapshots 862 et 867 sorties respectivement les 2 et 7 juin offraient, quant à elles, la possibilité de modifier facilement les vignettes qui illustrent les signets et dossiers des Speed Dials.

.:      Bons tests !      :.

 

 

la suite de 1.9 se fera en 1.10 ; voici les deux premières !

La numérotation de Vivaldi n’est pas entière et encore moins décimale. Ce qui fait que la prochaine version sera une 1.10 pour succéder à la 1.9 🙂

La première snapshot, présentée au lendemain de la sortie de 1.9 offrait une amélioration très très attendue, surtout chez les plus développeurs d’entre-vous, à savoir la possibilité d’accrocher (docker dites-vous) les outils de développement (certains parlent de dev’tools) à un coté de la fenêtre inspectée, plutôt que d’ouvrir une fenêtre séparée, qui semble moins pratique (cette disposition reste accessible en option).

Les dossiers de Speed Dial montrent, dans cette version, un petit aperçu des signets qu’ils contiennent.

La seconde version 1.10 de développement sortie aujourd’hui, offre en plus des correction de bugs/régressions, deux nouvelles fonctionnalités :

  • la possibilité de trier les téléchargements, par nom, taille, date et que sais-je encore !
  • La possibilité de reprendre facilement l’image de fond de votre bureau Windows (version 8 et au delà) comme image de fond du Speed Dial

Vivaldi 1.9 vous invite à la recherche écolo

Un mois seulement après la version 1.8, Vivaldi 1.9 est sorti en version stable ce matin.

La principale nouveauté est l’ajout d’un nouveau moteur de recherche partenaire : Ecosia. La particularité de ce moteur, basé sur la techno de Bing, est d’affecter la majeure partie de ses revenus publicitaires à la reforestation des zones menacées. Vous trouverez donc si vous installez Vivaldi pour la première fois, le choix de ce moteur dans le champ de recherche. Il sera aussi possible de l’invoquer en préfixant l’expression à rechercher par un « e  » en barre d’adresses.

Si vous avez déjà personnalisé la liste de vos moteurs de recherche, Ecosia ne vous sera pas imposé mais vous pourrez le rajouter si vous le souhaitez en utilisant comme url : https://www.ecosia.org/search?tt=vivaldi&q=%s

Vivaldi 1.9 apporte quelques autres nouveautés comme :

  • la possibilité de réorganiser les boutons d’extensions, par glisser/déposer
  • le tri des notes (titre, contenu, url d’origine, date de création)
  • la possibilité de choisir le dossier de stockage des captures d’écran
  • l’ajout du filtrage par site dans le panneau d’historique
  • la possibilité de récupérer un panneau Web supprimé

Des améliorations de l’auto-complétion en barre d’adresses et de la sécurité sont aussi au programme, ainsi qu’une mise à jour du moteur Chromium en version  58.0.3029.82

Bon surf avec Vivaldi !

Triez vos notes !

Cette nouvelle version de développement apporte, comme principale nouveauté, le tri de notes. Celles et ceux qui utilisent énormément cette fonctionnalité apprécieront, je pense, de pouvoir classer leurs notes, soit par titre, soit par contenu, url ou date de création. Un tri manuel reste évidemment possible, ainsi que le classement par dossiers.

Cette snapshot corrige aussi plusieurs régressions et un plantage pénible à la fermeture d’onglet sous MacOSX.

Le moteur de rendu Chromium est mis à jour en version 58.0.3029.82

À noter la prise en compte d’une amélioration de performance suggérée par un développeur indépendant, WillyYu, merci à lui 🙂

La 1.9 prend son envol public

À peine fêté son premier anniversaire, hier, l’équipe Vivaldi vous offre aujourd’hui la première version de développement de la série 1.9 !

Et ils n’ont pas chômé au vue des longues notes de versions indiquant les nombreux bugs et régressions corrigés.

Ah, j’oubliais :  Cette jeune mouture 1.9 apporte aussi deux nouvelles fonctionnalités, très demandées par de nombreux utilisateurs :

  • Il est désormais possible de réorganiser ses boutons d’extensions par glissé/déposé
  • Il est aussi possible de définir le dossier dans lequel Vivaldi stockera ses captures d’écran
  • Maintenir la touche ALT en  double-cliquant sur le bouton de signet ou d’historique du sélecteur de panneau permet désormais d’ouvrir respectivement le gestionnaire de signet ou d’historique !

Pratique tout ça, non ?

Allez, bons tests et bon week-end !

Bon anniversaire Vivaldi !

Vivaldi 1.0 est sorti le 6 avril 2016, il y a tout juste un an ! Mettant un peu de nouveauté et d’originalité dans ce monde de navigateurs actuellement assez… monotone.

Des thèmes de couleur, un interface très personnalisable, des fonctionnalités aussi nombreuses qu’astucieuses et bien pratiques, Vivaldi a fait preuve durant cette première année d’une belle générosité et d’une écoute attentive des retours de ses amis utilisateurs.

Merci à toute l’équipe et aux développeurs de talent !

Pour l’occasion vous trouverez sur https://vivaldi.com/timeline/ une sympathique frise chronologique résumant le parcours de Vivaldi et ce n’est qu’un tout petit aperçu de ce qui nous attend dans les prochains mois 🙂

Vivaldi 1.8, la version finale qui mise tout sur l’historique

Vous l’attendiez tous, Vivaldi 1.8 est sortie aujourd’hui.

Comme Pierre l’annonçait dans les précédents articles, la grande nouveauté est la gestion améliorée de l’historique.

Nouvelle présentation de l’historique

Retrouver un lien visité il y a longtemps est souvent utile et peut être une démarche assez fastidieuse pour la plupart des navigateurs, la gestion de l’historique ayant une approche assez limitée. La présentation traditionnelle consiste généralement en une (très !) longue liste de pages visitées qu’il faut faire défiler pour trouver l’information désirée.

C’est une stratégie : les navigateurs, pour la plupart, n’aiment pas trop que vous fouillez dans l’historique. Ils préfèrent que vous cherchiez (et plutôt plusieurs fois qu’une) via le moteur de recherche par défaut, des redevances étant reversées au navigateur sur lequel on a effectué la recherche. Cela fait partie du business model.

Vivaldi révolutionne cette approche en fournissant une vue d’ensemble détaillée, très visuelle et très agréable à consulter. Avec, en prime, la possibilité de consulter des statistiques de navigation.

Différentes manières possibles de trouver tout ce que l’on veut

La philosophie de Vivaldi, c’est de mettre le navigateur au service de l’utilisateur, et non l’inverse. Par conséquent, il offre une flexibilité inégalée pour utiliser le navigateur selon les souhaits de l’utilisateur. C’est notamment le cas du nouveau gestionnaire d’historique, qui offre un très grand nombre de fonctionnalités.

L’approche du bas vers le haut consiste à rechercher dans une liste classique des liens visités. Il est aussi possible d’utiliser l’approche du haut vers le bas : on a des vues mensuelles, hebdomadaire et quotidiennes. De cette façon, on a bien plus qu’une liste de liens : des graphiques, avec superposition de calques de couleur différente donnent un aperçu visuel montrant les pics d’activité et les principales tendances de navigation. Il est également possible de filtrer la recherche sur une plage de dates spécifiée.

Il est parfois difficile de se rappeler d’un mot-clé pour rechercher une information dans l’historique (nom du site Web, de la société, etc. ?). Comment faire, dans ces conditions ? Pas de panique, le gestionnaire d’historique de Vivaldi permet de rechercher de façon contextuelle : par exemple, vous avez consulté un site que vous voulez retrouver le même jour où vous avez passé beaucoup de temps sur votre réseau social favori mais vous ne vous rappelez plus du jour exact. La vue Calendrier affiche la liste des principaux domaines visités chaque jour, ainsi, vous visualisez très facilement le jour du pic d’activité sur votre réseau social. Il ne reste plus qu’à affiner la recherche sur ce jour-là.

Uniquement pour vous

Vivaldi ne collecte pas vos données d’historique. Ces informations sont strictement privées, elles restent dans votre PC uniquement. Vous gardez la main sur ces données (qui, pourtant, pourraient être monétisées par des entreprises qui en sont très friandes), et vous restez donc le seul à pouvoir consulter, analyser ces informations, et décider d’ajuster vos habitudes ou supprimer certaines données.

Et le panneau latéral, dans tout ça ?

Les plus curieux auront remarqué que l’historique est également accessible depuis le panneau latéral. Elle indique la liste des URL visitées précédemment à côté de la page que vous consultez actuellement.

Les autres nouveautés

  • Nombreuses corrections de bugs
  • Création de notes par glisser-déposer
  • Gestion avancée du son dans les onglets
  • Et pleins d’autres choses encore (gestion de la mise à jour auto sur Windows, choix de la page de démarrage, ouvrir un lien dans l’onglet en cours via le clic droit, possibilité de griser les onglets hibernés, etc.).

Pour plus d’informations, consulter la page officielle.

Pour le téléchargement, cela se passe ici.

La 1.8 RC1 paufine son historique

Qui dit Release Candidate, dit « bientôt la finale » !

Et comme l’historique sera la nouveauté principale de cette version 1.8, autant que ça brille.

Cette nouvelle version de développement corrige donc deux régressions et trois bugs sur l’historique.

Merci de nous faire remonter les éventuelles erreurs de localisation française que vous pourriez encore trouver dans cette version, histoire d’avoir une version finale parfaitement francisée 👍